Coaching avec King, Hemingway, Crichton & Kerouac : 4 citations pour vous aider à écrire (enfin) votre premier brouillon

On dit souvent que le plus dur, c’est de commencer… Vous savez donc ce qui vous reste à faire ! Aux oubliettes les excuses pour ne pas vous assoir devant une page blanche et commencer à écrire. Si le plus dur est de commencer, la suite ira toute seule !

Pas convaincant ? Vous en demandez beaucoup… Aux grands mots (ah ah !) les grands remèdes : Stephen King, Ernest Hemingway, Michael Crichton et Jack Kerouac se sont mis d’accord pour vous mettre un coup de pied au cul et vous motiver à écrire enfin ce premier brouillon. Au boulot !

 
Comment ecrire un brouillon


 
« The scariest moment is always just before you start »

La procrastination consiste à remettre à plus tard ce qu’on devrait faire le jour même. On y trouve plein de raisons mais il y en a généralement deux : la paresse et la peur. Vous devez fuir les deux !

Stephen King a écrit « the scariest moment is always just before you start », ce qui signifie que le moment le plus terrifiant est juste avant de commencer. Donc jetez vous dans le bain sans état d’âme et laissez couler les mots.

 
« Write drunk, edit sober »

Une fois que vous aurez commencé, ne bridez ni vos idées ni votre créativité en vous demandant quel effet aura votre premier jet sur vos futurs lecteurs : ils ne le liront pas ! Donc lâchez-vous d’abord et corrigez le tir ensuite.

Ernest Hemingway conseillant une méthode simple : « write drunk, edit sober », ce qui signifie en français : « écrivez bourré, puis relisez quand vous aurez dessaoulé. » Bon, vous n’avez pas (vraiment) besoin de picoler, mais vous saisissez l’idée ? Et il disait aussi « the first draft of anything is shit », que je vous laisse le plaisir de traduire…

Ernest Hemingway & Rémi Raher
Ernest Hemingway & Rémi Raher

 
« Writing is rewriting »

Si ce qui vous inquiète est la qualité de votre texte, vous vous inquiétez pour rien : on n’édite pas une page blanche ! Je l’ai déjà dit et je le redirai sûrement : il faut accepter d’écrire de la merde, mais d’écrire quand même.

Michael Crichton avait l’habitude de dire « writing is rewriting ». En substance : écrire, c’est ré-écrire. Vous devez donc accepter d’écrire des textes assez moyens dans un premier temps, puis de les ré-écrire pour en améliorer la qualité dans un second temps.

 
« One day I will find the right words, and they will be simple »

N’essayez pas de jouer au grand écrivain en multipliant les mots compliqués et les tournures de phrases alambiquées, cela perturbe autant votre créativité initiale que votre lecteur final.

Jack Kerouac a écrit « one day I will find the right words, and they will be simple. » Et la traduction se suffit à elle-même : « un jour je trouverai les mots justes, et ils seront simples. »

 


Abonnez-vous à The Book Maker !
Pour recevoir des infos, des cadeaux, des promos…

Newsletter

The Book Maker


 

Publicités

3 commentaires sur « Coaching avec King, Hemingway, Crichton & Kerouac : 4 citations pour vous aider à écrire (enfin) votre premier brouillon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s