Pourquoi écrire un livre : les objectifs à comprendre avant de publier un livre (et ce ne sera pas un best-seller)

Pourquoi écrire un livre : les objectifs pour publier un livre (et ce ne sera pas un best-seller)

 
Il est possible de gagner beaucoup d’argent avec un livre, à condition de se poser les bonnes questions.

Pour la plupart des gens, la mauvaise question serait : « comment vendre des millions d’exemplaires et gagner plein de fric ? »

Et la bonne question serait plutôt : « comment puis-je utiliser mon livre pour gagner plus d’argent ? »

Et ce n’est pas la même chose. Certes, on peut gagner beaucoup d’argent en vendant des millions de livres. Mais c’est aussi quelque chose qui est réservé à un tout petit nombre de happy few, donc c’est probablement la plus mauvaise approche pour la plupart des gens (ce qui ne veut pas dire que ça ne fonctionnera pour personne, demandez à JK Rowling ou Michel Houellebecq).

Si vous voulez gagner de l’argent avec un livre, l’idée n’est pas de se concentrer uniquement sur la vente du plus grand nombre d’exemplaires possibles mais bien d’utiliser votre ouvrage comme un outil de marketing afin de vendre… autre chose.

 
Pourquoi ne pas se concentrer sur les ventes ?

Si vous publiez un best-seller, vous gagnerez plein de pognon. Même avec les conditions classiques de l’édition traditionnelle : avec 1€ de droits d’auteur par exemplaire vendu, si vous en vendez un million de livres, vous êtes millionnaire. Sauf que…

  • C’est très difficile de vendre des livres

Il y a environ 55 000 livres publiés en France chaque année et l’immense majorité d’entre eux ne dépasse pas les 500 exemplaires vendus (au total, pas seulement sur la première année). Et encore, je tablerais sur moins, mais il est difficile d’avoir les vrais chiffres.

Côté USA, c’est environ 300 000 nouveaux livres publiés par an et seulement 200 d’entre eux qui se vendent à plus de 100 000 exemplaires (alors que la langue anglaise est parlée partout dans le monde).

Il faut donc vous y faire : il est presque impossible de vendre d’immenses quantités de livres, surtout quand on part de zéro.

Ainsi, les seules personnes qui devraient se concentrer sur le nombre d’exemplaires vendus sont tous simplement les écrivains professionnels (romanciers, essayistes, auteurs de fiction…) pour la simple raison que leurs revenus sont essentiellement composés de droits d’auteurs (et encore, il y a plusieurs modèles économiques pour les écrivains).

Mais si vous n’entrez pas dans cette catégorie, vous devriez adopter une autre approche.

  • C’est plus facile de vendre autre chose

Si vendre votre livre n’est plus une fin en soi mais un outil de marketing pour autre chose, votre regard sur le nombre total des ventes change radicalement (et votre façon de procéder également).

Voici donc une façon efficace de voir les choses : un livre est un outil de marketing incomparable pour construire son image et se faire connaître, ce qui peut ensuite se transformer en ventes plus rémunératrices que de simples droits d’auteur.

Par exemple, j’ai vendu un peu moins d’un millier d’exemplaires de Discours du Manager à l’heure où j’écris ces lignes, ce qui représente un peu de moins de 1500 € de droits d’auteur sur 4 ans (puisque le livre est sorti en novembre 2012). Avouez que ça ne fait pas rêver.

En revanche, ce livre m’a permis de me faire connaître comme spécialiste de l’écriture et de la construction des discours, ce qui m’a amené de nombreux clients pour des prestations de consulting, générant ainsi plusieurs dizaines de milliers d’euros de revenus. C’est ce qui s’appelle un bon investissement, non ?

Dans un précédent article sur l’auto-édition, je donnais l’exemple de Melissa Gonzalez, qui a publié The Pop Up Paradigm pour développer l’activité de son entreprise. Elle a investi environ 20 000 dollars dans la création et le marketing de son livre pour en vendre « seulement » 1000 exemplaires… ce qui lui a permis d’engranger environ 2 millions de dollars de chiffre d’affaires en plus. Joli succès !

 

Pourquoi écrire un livre : les objectifs à comprendre avant de publier un livre (et ce ne sera pas un best-seller)

 
Sur quoi faut-il se concentrer avec un livre ?

Puisqu’il ne s’agit plus de se concentrer sur les ventes, vous dégagez du temps et de l’énergie pour vous concentrer sur d’autres choses, et vous pouvez prioriser ces choses en fonction de vos objectifs.

  • Un livre vous donne de la crédibilité

Vous en conviendrez sans doute : un livre est une carte de visite plus convaincante qu’un titre ronflant sur un rectangle en bristol. Après tout, n’importe qui peut aller dans la papeterie du coin et en ressortir avec une carte de visite, mais ce n’est pas le cas d’un livre.

Idem pour les diplômes : il fut un temps où seulement 10% de la population avaient un diplôme universitaire et où cela établissait clairement votre expertise et votre crédibilité professionnelle… mais c’est loin d’être encore le cas aujourd’hui puisque le baccalauréat affiche un taux de réussite de 80%. Par contre, moins de 10% de la population peuvent se targuer d’avoir écrit un livre.

Bien sûr, si votre bouquin est nul, vous passerez pour un crétin. Mais l’objectif n’est pas de publier un livre pour publier un livre ; il s’agit de produire un ouvrage de qualité qui démontre votre compétence et propose une plus-value à vos lecteurs. Et c’est aussi le signe que vous savez mener un projet à son terme et que vous avez l’audace d’être jugé.

La plupart des gens ne sont pas prêts à prendre un tel risque : prendre le temps de mener un projet à terme sans être payé et s’exposer ensuite au jugement des autres. C’est d’ailleurs pour cela que je refuse parfois de travailler avec des clients potentiels qui me contactent pour embaucher un ghostwriter : si leur projet est mauvais, je ne leur rend pas service en le menant à terme.

  • Un livre vous donne de la visibilité

Lorsqu’un journaliste a besoin d’une personne pour commenter une information, il recherche un expert. Et la meilleure façon d’identifier un expert… c’est bien souvent parce qu’il a écrit un livre. Même dans un monde où le numérique gagne du terrain dans tous les domaines, avoir écrit un bouquin reste le premier signal de l’autorité et de la crédibilité sur un sujet (pour les raisons évoquées ci-dessus).

Dès lors, si vous désirez avoir plus de visibilité dans votre domaine en obtenant notamment une couverture médiatique pour vous-même ou votre entreprise, écrire un livre est une excellente option. Cela vous permettra ensuite de contacter la presse ou différentes institutions pour apparaître dans des médias ou des conférences.

Par exemple, Géopolitique de l’Arctique m’a permis d’intervenir dans un colloque du Centre d’études stratégiques de la Marine aux côtés de Michel Rocard et Hubert Védrine, ce qui est une expérience rare quand on a tout juste 30 ans !

Ou pour reprendre l’exemple de Melissa Gonzalez, son livre sur le pop-up retail lui a permis d’apparaître dans la plupart des médias professionnels consacrés à la vente au détail et d’être ainsi une experte incontournable dans son secteur d’activité.

Combien de fois avez-vous vu quelqu’un de moins compétent que vous dans votre domaine obtenir beaucoup d’attention, simplement parce que cette personne avait écrit un livre ? C’est peut-être injuste, mais vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire pour être le prochain expert mis en avant.

Pourquoi écrire un livre : les objectifs à comprendre avant de publier un livre (et ce ne sera pas un best-seller)

  • Un livre vous donne de la notoriété

Un adage du marketing dit que vous pouvez dépenser autant d’argent que vous voulez en publicité, vous ne remplacerez jamais le bouche-à-oreille. Après tout, quand une personne de confiance vous suggère d’utiliser un produit ou un service, vous écoutez son avis et vous tentez le coup.

Et c’est pareil pour votre business : ce qui aide à faire parler de vous ou de votre entreprise (en bien) est le meilleur investissement que vous pouvez faire en marketing. Or un livre favorise plus le bouche-à-oreille que la plupart des autres outils de communication.

D’une part, les gens aiment parler des livres pour dire qu’ils les ont lu. D’autre part, ils aiment parler de leur contenu pour prouver qu’ils les ont lu. Ainsi, quand quelqu’un parle de votre livre, il ne se contente pas de dire qu’il existe ; il parle aussi de vous, de vos idées et de votre message. Que demander de plus ?

Si vos propos sont clairs, les gens reprennent vos formules et vos phrases lorsqu’ils parlent de votre ouvrage ; vous mettez ainsi vos propres mots dans la bouche des gens. D’ailleurs, c’est un excellent exercice avant même d’écrire un livre : demandez-vous ce qu’un lecteur dirait à quelqu’un d’autre en parlant de votre livre pendant un cocktail ou autour de la machine à café.

Si cette discussion est enthousiasmante, le bouche-à-oreille fonctionne, d’autres personnes veulent en savoir plus sur vous et sur votre message : vous gagnez en notoriété.

  • Un livre vous donne de la découvrabilité

Connaissez-vous les trois plus gros moteurs de recherche au monde ? Les voici dans l’ordre : Google, Youtube, Amazon. Logique, non ?

Après tout, si vous voulez en savoir plus sur un sujet, comment procédez-vous ? Vous cherchez des sites spécialisés sur Google, vous regardez s’il y a des tutos sur Youtube, et vous allez sur Amazon pour trouver les livres les plus pertinents sur le sujet.

Donc pour que vos prospects ou clients potentiels vous trouvent plus facilement, vous pouvez vous consacrer au SEO pour apparaître en tête des recherches sur Google, lancer une chaîne Youtube et la promouvoir autant que possible, ou écrire un livre et apparaître comme un expert parmi vos pairs.

La solution la plus rapide et la moins coûteuse est d’écrire un livre (même en ayant recours aux services d’un ghostwriter). Ce qui vous apporte en plus de la crédibilité, de la visibilité et de la notoriété. Mais je crois que vous avez compris le message, non ?


Abonnez-vous à The Book Maker !
Pour recevoir des infos, des cadeaux, des promos…

Newsletter

The Book Maker


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s