Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l’acte d’achat et vendre des livres sur Internet ?

Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l'acte d'achat et vendre des livres sur Internet ?

La valeur perçue est « l’évaluation globale de l’utilité d’un produit fondée sur ses perceptions concernant ce qui est reçu et ce qui est donné », ce qui signifie que le lecteur doit trouver une utilité au livre supérieure à son prix de vente.

 
La question du prix du livre

Dans le cas des livres de non-fiction, en tout état de cause, un professionnel désireux d’approfondir ses connaissances et d’élargir ses compétences sera en mesure de payer un ouvrage 20€ si ce dernier lui apporte effectivement un contenu de qualité. De même qu’un étudiant doit trouver un bon rapport qualité/prix quand un livre vendu moins d’une quinzaine d’euros lui permet de réussir ses examens.

A ce titre, un éditeur indépendant a tout intérêt à proposer des ouvrages synthétiques plutôt que des recueils encyclopédiques afin de les vendre moins chers tout en conservant sa marge, ce qui propose un avantage concurrentiel peut-être minime mais assurément réel. Car plus un livre comporte de pages, plus sa maquette est onéreuse à créer en raison des frais de composition (la composition étant la mise en pages du livre dans son format final).

Pour plus de détail sur ce sujet, je vous renvoie à l’article sur le prix du livre et les éclaircissements d’Enrick Barbillon, patron de la maison Enrick B. Editions.

Lire la suite « Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l’acte d’achat et vendre des livres sur Internet ? »

Notoriété des auteurs et vente de livres : une ressource à exploiter et atout à construire

Notoriété des auteurs et vente de livres : une ressource à exploiter et atout à construire

La logique voudrait que plus on est connu, plus on vende des livres facilement. Ce n’est pas complètement faux et les exemples de manquent pas… chez les auteurs déjà connus. Mais que faire quand on est encore un obscur écrivain ?

 
L’exploitation d’une notoriété déjà constituée

Une idée retenue par de nombreux éditeurs désireux d’exploiter l’univers numérique pour vendre plus de livres est l’exploitation de la notoriété établie de certains auteurs actifs sur Internet ou d’utiliser des « influenceurs web » comme prescripteurs. Malheureusement, la méthode est peu féconde : une blogueuse classée n°1 sur Wikio (un classement de référence des influenceurs) a elle-même publié des nouvelles abondamment publicisées pour un résultat de … 15 ventes au format numérique.

Ce décalage s’explique probablement par le fait que les blogueurs connus le sont en raison de thématiques souvent en décalage avec l’objet de leurs livres : une blogueuse mode et beauté qui publie des nouvelles rompt totalement la logique marché/produit donc son infortune éditoriale s’explique par les règles élémentaires du marketing.

Lire la suite « Notoriété des auteurs et vente de livres : une ressource à exploiter et atout à construire »

Les Petits Mots des Libraires : le premier réseau social dédié au livre (+ un prix littéraire à découvrir)

Les Petits Mots des Libraires : le premier réseau social dédié au livre

 

Les raisons du succès d’un livre sont parfois mystérieuses… mais un nouvel outil vient d’apparaître à l’initiative de mon copain Samuel Delage et ça s’appelle Les Petits Mots des Libraires !

Il s’agit d’un réseau social dédié au livre, qui réunit les libraires, les lecteurs et les blogueurs ainsi que les éditeurs et l’actualité littéraire.

L’idée de base est simple : puisque les libraires sont généralement les premiers à découvrir les livres et les premiers à les faire connaître, ils sont les meilleurs conseillers pour un lecteur qui recherche un livre.

Ainsi, cette plateforme propose de découvrir les coups de coeur des libraires et les passionnés de livres peuvent y ajouter leurs commentaires. L’interactivité du site permet alors aux maisons d’édition de repérer de nouveaux talents, et au grand public de trouver facilement les meilleures lectures du moment.

Lire la suite « Les Petits Mots des Libraires : le premier réseau social dédié au livre (+ un prix littéraire à découvrir) »

Blurb et marketing éditorial : outil puissant ou perte de temps ?

Blurb et marketing éditorial : outil puissant ou perte de temps ?

 
Très à la mode aux USA, un « blurb » est une petite phrase accrocheuse qui figure sur la couverture d’un livre afin d’appâter le lecteur ou de le convaincre d’acheter. C’est un peu le pendant des citations d’articles de presse en haut des affiches de films. Mais est-ce bien utile ?

Franchement, je ne crois pas.

 
L’utilité réelle ou supposée d’un blurb

Avez-vous déjà acheté un livre à cause d’une citation entre guillemets sur le quatrième de couverture d’un livre ? Probablement pas. Dès lors, je ne vois pas vraiment l’intérêt d’utiliser son temps et son énergie pour en obtenir alors qu’on peut utiliser les mêmes ressources pour écrire son livre et le promouvoir.

C’est d’ailleurs encore plus vrai pour les auteurs indépendants qui sont distribués uniquement sur Internet (c’est à dire 99% d’entre eux) : personne ne s’intéresse à votre quatrième de couverture… Vous pouvez toujours ajouter des citations dans votre texte de présentation mais le gain réel est marginal (ce qui ne veut pas dire qu’il est nul).

Lire la suite « Blurb et marketing éditorial : outil puissant ou perte de temps ? »

Comment réagir face aux commentaires négatifs (sur Amazon ou ailleurs)

Comment réagir face aux commentaires négatifs (sur Amazon ou ailleurs)

 
Le jour où vous décidez de vendre vos livres ailleurs que sur votre établi pendant le vide-grenier de Saint-Cucufian-sur-Montcuq, vous vous exposez à la belle et injuste démocratie numérique qui consiste bien souvent à se prendre des commentaires négatifs sans pouvoir y faire grand-chose.

En fonction de votre personnalité et de votre état d’esprit, vous pouvez réagir de plusieurs manières :

  • En mode vénèr, façon « enc*lé, va ! »
  • En mode défaitiste, façon « mon livre est nul, les gens me détestent »
  • En mode tranquille, façon « ça fait partie du jeu, je m’en fous un peu »
  • En mode curieux, façon « quelle amélioration me suggère-t-on ? »

Bon, autant le dire franchement, la dernière option est assez rare, pour la simple raison qu’on a rarement l’occasion d’apprendre grand-chose dans un commentaire incendiaire. Mais faisons comme si… Comment réagir face aux commentaires négatifs, sur Amazon ou ailleurs ?

Lire la suite « Comment réagir face aux commentaires négatifs (sur Amazon ou ailleurs) »