Comment écrire plus et plus vite : la méthode et le calendrier pour écrire quotidiennement

Durant l’année qui vient de s’écouler, j’ai publié un livre par mois pendant douze mois. Certes, j’avais déjà beaucoup de contenu sous la main pour une bonne moitié d’entre eux et ce sont des livres d’un volume raisonnable (environ 150 pages en moyenne). Mais ça veut surtout dire une chose : on peut écrire plus en s’organisant mieux.

 
Le bon état d’esprit : écrire vite et bien

Pour écrire vite et écrire plus, la première chose à faire est d’adopter le bon état d’esprit. Oubliez ce mythe qui voudrait que si on écrit vite, on écrit forcément mal. La littérature ancienne et la littérature contemporaine sont la preuve du contraire :

  • Jallaludin Suyuti a publié 700 livres (alors qu’il est mort à 60 ans)
  • Józef Ignacy Kraszewski a publié plus de 350 ouvrages dont environ 200 romans
  • Enid Blyton a publié plus de 600 romans dont les aventures de Oui-Oui, du Club des cinq et du Clan des sept !
  • Georges Simenon a publié plus de 500 livres pour devenir l’auteur belge le plus lu dans le monde

Et chez les auteurs encore en vie ? Eh bien Nora Roberts met 45 jours pour écrire un livre (et en a déjà publié 200), Michel Onfray publie entre 2 et 4 livres par an (et c’est souvent du gros bouquin), idem pour James Altucher ou Joanna Penn (qui écrit aussi bien de la fiction que de la non-fiction)… Les exemples sont nombreux.

On peut donc écrire vite et bien si on le décide et qu’on s’organise pour le faire (et si vous lisez l’anglais, je vous recommande ce super article de Dean Wesley Smith sur ce sujet).

 
Comment écrire plus et plus vite
Lire la suite « Comment écrire plus et plus vite : la méthode et le calendrier pour écrire quotidiennement »

Publicités