Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l’acte d’achat et vendre des livres sur Internet ?

Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l'acte d'achat et vendre des livres sur Internet ?

La valeur perçue est « l’évaluation globale de l’utilité d’un produit fondée sur ses perceptions concernant ce qui est reçu et ce qui est donné », ce qui signifie que le lecteur doit trouver une utilité au livre supérieure à son prix de vente.

 
La question du prix du livre

Dans le cas des livres de non-fiction, en tout état de cause, un professionnel désireux d’approfondir ses connaissances et d’élargir ses compétences sera en mesure de payer un ouvrage 20€ si ce dernier lui apporte effectivement un contenu de qualité. De même qu’un étudiant doit trouver un bon rapport qualité/prix quand un livre vendu moins d’une quinzaine d’euros lui permet de réussir ses examens.

A ce titre, un éditeur indépendant a tout intérêt à proposer des ouvrages synthétiques plutôt que des recueils encyclopédiques afin de les vendre moins chers tout en conservant sa marge, ce qui propose un avantage concurrentiel peut-être minime mais assurément réel. Car plus un livre comporte de pages, plus sa maquette est onéreuse à créer en raison des frais de composition (la composition étant la mise en pages du livre dans son format final).

Pour plus de détail sur ce sujet, je vous renvoie à l’article sur le prix du livre et les éclaircissements d’Enrick Barbillon, patron de la maison Enrick B. Editions.

Lire la suite « Outils numériques, prix de vente et valeur perçue du livre : comment favoriser l’acte d’achat et vendre des livres sur Internet ? »

Publicités